Etablissement primaire EP Echallens Emile Gardaz

Projets d’établissement 2020-2021

1) Chartes d’aménagements

Lorsqu’un élève rencontre des difficultés récurrentes dans ses apprentissages, une charte d’aménagements pédagogiques est mise sur pied afin de : favoriser la réussite scolaire, diminuer l’échec scolaire, augmenter la motivation des élèves, renforcer l’estime de soi et la confiance en soi.

2) Coenseignement

Le soutien pédagogique peut être proposé sous différentes formes lorsqu’un élève ou plusieurs élèves rencontrent des difficultés, malgré la charte d’aménagement mise en place.

La forme d’intervention privilégiée est le coenseignement. Il s’agit d’un partenariat entre un enseignant de classe ordinaire et un enseignant spécialisé ou de soutien, dans le but d’enseigner conjointement à un groupe hétérogène d’élèves. Cette pratique permet entre autres, d’enrichir les approches pédagogiques, de favoriser un double regard, afin d’offrir une plus grande diversité de réponses aux besoins des élèves de la classe.

 3) Module CIF

L’objectif de ce module est de permettre  aux élèves primo-arrivants (si le nombre est suffisant) de faire une semaine de français intensif pour acquérir les bases fondamentales du français. L’idée est aussi de créer une synergie entre les élèves allophones venant de classes différentes mais confrontés à des difficultés identiques.

4) Module «  Apprendre à apprendre 7-8P »

Ce soutien ponctuel a pour objectif  de faire découvrir aux élèves leur mode de fonctionnement, de même que d’explorer et d’expérimenter d’autres stratégies d’apprentissage. Ce module est proposé aux classes qui le souhaitent afin également de développer leur confiance en eux et de renforcer l’estime d’eux-mêmes.

5) Module « Allemand 7-8P »

C’est un module spécifique aux 7-8P afin de répondre, autant que possible, aux besoins d’appui en langues des élèves. Ce module est organisé sur 12 semaines pour entraîner et consolider les bases nécessaires à l’apprentissage de l’allemand.

6) MACLE 3P

Il s’agit d’un soutien intensif proposé aux élèves de 3P confrontés à des difficultés dans l’acquisition de la lecture. Tous les élèves de 3P sont évalués et en fonction de leurs résultats, il leur est proposé d’intégrer ce module, organisé sur 3 semaines à raison de 2 heures par jour. Le projet de lecteur y est travaillé.

7) Dynamique de classe

L’objectif de ce projet est de favoriser de créer un sentiment d’appartenance des élèves à leur groupe-classe ou bâtiment afin de permettre à chacun de progresser sereinement dans ses apprentissages scolaires.

Ce projet a lieu chaque rentrée scolaire d’août, durant 2 jours et demi, durant lesquels l’accent est mis sur l’accueil des élèves avant de démarrer le travail purement scolaire.

 8) Classes spécialisées

En outre, l’Etablissement dispose de 2 classes d’enseignement spécialisé qui permettent de fournir un appui individualisé et ciblé en fonction du niveau et du rythme de l’élève. Un PPI (projet pédagogique individualisé) est construit pour chaque enfant. La réintégration en classe ordinaire est privilégiée à chaque fois que c’est possible.

9) Elèves à haut potentiel intellectuel

Considérant que tout problème survenant en classe doit, si possible, trouver une réponse en classe, notre établissement est conscient que ce type d’élève présente aussi des besoins particuliers. Pour soutenir les enseignants dans leurs tâches, une personne-ressource mandatée pour cela peut ponctuellement  intervenir en classe pour proposer des pistes d’aménagements particuliers. En principe et en fonction des disponibilités de la personne-ressource, cette mesure permet 6 interventions de 2 périodes au cours d’une année scolaire.

Pour bénéficier de cette mesure,

– L’enfant doit être attesté HP

– Parents ou enseignants s’adressent à la doyenne de pédagogie compensatoire responsable du projet:  manuela.lenoir@vd.ch.

– La prise en charge débutera dès que possible par:

  •  un entretien avec le demandeur
  •  une visite de classe et une analyse des besoins de l’élève
  •  La mise en place d’un plan d’intervention en partenariat école-famille- élève.

 

Des sauts de classe sont possibles en tout temps. Si cette solution paraît adéquate

 

Les parents font parvenir une demande écrite à la direction

Les enseignants transmettent à la doyenne référente  un rapport écrit définissant clairement le niveau d’acquisition des objectifs de l’élève dans les programmes  de  l’année précédent celui  dans lequel il est prévu d’intégrer l’enfant. Cela signifie que pour pouvoir intégrer une 6P en août alors qu’il termine une 4P, l’enseignant doit pouvoir attester que cet élève a acquis les notions attendues en fin de 5P en juillet. Au-delà des compétences scolaires, les capacités sociales et l’autonomie de l’élève seront également observés.

Le Conseil de direction décide de l’acceptation ou non du projet sur la base des documents fournis.

 

Pour des renseignements supplémentaires

Eliane Ramuz Vial ou Manuela Lenoir, renseignements au secrétariat : 021.316.31.00

10) Méthode PIKAS

La plupart des établissements scolaires du canton sont confrontés à des phénomènes de groupe dont le but est de tourmenter un élève par des actions répétées. Malheureusement, l’EP d’Echallens – Emile Gardaz n’est pas épargné par ces pratiques.

Afin de pouvoir répondre de manière efficace à ces situations d’intimidation, une équipe de professionnels de l’établissement s’est formée à la “Méthode de la préoccupation partagée”. Celle-ci consiste en un dispositif éducatif visant à mettre fin à ces problématiques en déconstruisant le phénomène de groupe.

En adoptant une attitude empathique et non-blâmante, un professionnel rencontrera au cours d’entretiens individuels la cible et les intimidateurs présumés. Ces derniers seront amenés à réfléchir eux-mêmes aux solutions pour faire en sorte que la cible se sente mieux. Ces entretiens se poursuivront jusqu’à ce que la situation d’intimidation ait entièrement pris fin. Dans certaines situations et en cas de nécessité, d’autres mesures pourront être prises.

Dans le cadre de l’utilisation de cette méthode, votre enfant sera peut-être amené à vivre un de ces entretiens en tant que cible ou intimidateur présumé. Ces entretiens ne débouchent pas sur une sanction et n’ont pas de conséquence sur le cursus des élèves. Pour des raisons d’efficacité et de réactivité, ils ne sont annoncés ni aux élèves ni à vous-même. L’objectif est bien de réagir rapidement pour faire cesser une dynamique de groupe négative. Comme dit précédemment, la méthode est non-blâmante, il ne s’agit donc pas de chercher des responsables et des victimes mais de faire cesser le phénomène.

D’avantage d’informations sur la “Méthode de préoccupation partagée” (Méthode PIKAS) sont disponibles sur le site :

http://www.preoccupationpartagee.org/

11) Grandir en paix
Depuis la rentrée scolaire 2017-2018, les enseignants de trente classes du cycle 1 intègrent différentes activités de la collection “Grandir en paix” dans leur enseignement.

Celles-ci ont pour but de contribuer à la réussite scolaire et à la qualité de l’éducation, de prévenir la violence et de construire un “vivre ensemble” harmonieux.

L’Etablissement primaire Echallens-Emile Gardaz souhaiterait pérenniser ce projet et le développer au cycle 2 dès l’année scolaire prochaine.

Davantage d’informations sont disponibles sur le site: http://grainesdepaix.org/fr.